MASHUP – Maisons au cinéma, l’habitat dans tous ses états

But I'm a cheerleader, Jamie Babbit, 2000

Sujet sensible que l’espace domestique en 2020. J’ose pourtant croire que vous trouverez matière à sourire avec cette compilation d’extraits de cinéma, soigneusement choisis pour le plaisir de vos yeux. Ce sont des images qui me donnent des envies paradoxales d’évasion par le repli, d’échappatoire dans le recroquevillement. Dans ces maisons de fiction, on est bien plus qu’à l’abri : c’est sous le toit que tout se joue. Ces extraits de films matérialisent l’espace du rêve et de l’imaginaire, et convoquent une certaine vision du miniature, du “tout-en-un” et du merveilleux que je trouve proprement jubilatoire

J’espère qu’ils feront du bien à votre regard.

Salomé Hallensleben

Bibliographie

Je conseille l’essai Chez soi de Mona Chollet, qui aborde l’espace domestique de façon brillante, lucide et limpide, y compris dans ses enjeux bien plus politiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.