Jules Pouriel – Secrétaire Général

Film : Billy Elliot – Stephen Daldry

Personnage préféré : forcément Billy Elliot parce qu’en délaissant progressivement le ring et les gants de boxe pour les pointes et la barre d’exercice des danseurs, il s’affirme et s’assume aux yeux des siens.

Réplique préférée : le moment où Jackie, le père de Billy, s’insurge : “les garçons font du football, de la boxe, de la lutte… pas du foutu ballet !”. Deux mondes se confrontent, deux conceptions antagonistes se font face : le mineur contre le danseur, le prolétaire contre l’artiste. Et pourtant, le cinéma résout ce conflit familial majeur. Billy Elliot est une ode à la tolérance.

Les dimanches pluvieux et froids sont des moments propices pour regarder un film confortablement lové dans un plaid avec un bon chocolat chaud. Billy Elliot a lancé cette habitude que nous avions prise avec mon père. Ce film marque le début de nos rendez-vous cinématographiques.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.